Editorial

07 mars 2021

3e   Dimanche de Carême - B

Un engagement pour la liberté

 

Tout fraîchement appelé à m’engager pour l’EAP, je me lance dans la rédaction de l’incontournable édito de la feuille de communauté. Quand j’ai demandé au curé Joseph en quoi consistait réellement cet édito, il m’a dit que contrairement à l’homélie dont on a parfois du mal à retenir le message, l’édito est un écrit qu’on peut relire et qui reste. C’est un lien fort entre l’EAP et toute la communauté. Quelle pression ! D’autant plus lorsque je découvre le surprenant Évangile de ce dimanche avec un Jésus en colère. Pourquoi une telle colère ? Comment la comprendre ?

Lorsqu’on se penche sur les lectures de ce dimanche, on constate l’engagement de Dieu et de son Fils à être, pour nous Chrétiens, des libérateurs. Lorsque Dieu donna à Moïse les 10 Commandements, il commença en disant « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage. » (Ex 20, 1). C’est dans cette expérience de libération que s’enracinent les 10 Commandements. Encore aujourd’hui, ce sont eux qui nous permettent de vivre en harmonie avec Dieu, entre nous et toute la création, en toute liberté ! Des siècles plus tard, lorsque Jésus est en danger, Saint-Joseph décide d’emmener avec lui Marie et son Fils afin de fuir le triste massacre des innocents d’Hérode. Là encore, nous retrouvons ce même engagement pour la liberté, libérer Jésus de la mort et faire triompher la vie. Trente années après cette fuite, Jésus reparle à nouveau de l’essence même de notre foi chrétienne, que nous allons célébrer d’ici quelques semaines lors de la Vigile Pascale. La colère de Jésus au Temple permet de libérer ses contemporains et de les faire revenir sur le bon chemin. De surcroît, à travers le quiproquo entre le Temple et son corps, il annonce la plus grande de toutes les libérations, la victoire de la vie sur la mort.

En somme, nous avons pu suivre le récit de plusieurs témoins de notre foi, tous engagés à nous libérer et à faire triompher la vie. Pour eux, aucune situation n’est figée. Nous pouvons toujours repartir. Malgré une situation sanitaire toujours très critique, nous gardons toujours espoir. Poursuivons ce temps de Carême avec cette espérance que la vie triomphe par-dessus tout.

 

Hugo RAPP, nouveau membre de l’EAP

 

720 - 2020
Jubilé Sainte Odile

Abonnez-vous à notre feuille de communauté en cliquant sur le bouton ci-dessous

© 2020 by Cathoselestat

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now