Editorial

08 décembre 2019

2ème  Dimanche de l'Avent

Envoyés avec… Isaïe, le prophète

 

Le temps de l’Avent. Quatre semaines, quatre dimanches, en particulier, pour nous mettre au diapason de Noël. Quatre dimanches pour nous recentrer, pour revenir à l’essentiel. Un temps d’attente, certes, mais une attente joyeuse et accueillante, non pas une attente béate ou passive. Nous mettre en attente ? Pour quelle raison ? Nous savons pourtant bien que le salut est déjà entré dans notre histoire, il y a 2000 ans. Pour nous, Jésus est bel et bien le messie annoncé par Isaïe, l’envoyé qui a reçu l’onction. Le prophète, qui balise tout le temps de notre Avent, évoque un mystérieux Emmanuel, un Dieu avec nous qui doit instaurer un royaume de justice et de sainteté. Ce rameau issu de la lignée de David, dit Isaïe, « ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays. »

 

Alors, si ce messie est déjà venu parmi nous, faut-il continuer à l’attendre ? Oui, parce que rien n’est achevé. L’avènement du Royaume, initié par Jésus et proclamé par l’évangéliste Matthieu, doit continuer à déployer ses effets dans le temps présent. Il ne s’agit pas, pour nous, d’attendre la fin des temps. Rien n’est terminé, tout reste à faire, jusqu’à notre dernier souffle. Par notre baptême, nous sommes investis d’une mission. Être envoyés avec… Isaïe, le prophète, pour nous, aujourd’hui, cela signifie nous mettre en route, sur les pas de Jésus, dans la confiance et la paix. Pour quelle mission ? Nous sommes envoyés vers nos frères et nos sœurs pour leur faire partager cette Bonne nouvelle, pour devenir des témoins de la joie et de l’espérance. L’attente de Noël, dans la sérénité et la joie, nous met en disposition d’écoute et d’ouverture aux autres. Elle nous aide à ne pas juger sur l’apparence, à ne pas prêter l’oreille aux rumeurs, à accueillir les petits que nous rencontrons chaque jour. C’est aussi ce que nous recommande Paul dans son épitre aux Romains (2e lecture) : « Accueillez-vous donc les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu ».

 

Dominique Boillat, EAP

Abonnez-vous à notre feuille de communauté en cliquant sur le bouton ci-dessous

© 2019 by Cathoselestat

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now